Recherche

QRCODE

Archives

10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 17:19

...Telle est du moins l'opinion de Laurence de Charette, journaliste au Figaro, dans un article publié le 9 octobre dans ce quotidien. Il est vrai que si les affaires familiales constituent encore une bonne partie de l'activité des détectives privés, les liquidations judiciaires, les vols de véhicules ou les contre-enquêtes pénales, avec la suppression prévue du juge d'instruction, deviennent de plus en plus leur terrain d'action. A lire ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Actualité
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 13:30

Sous le titre "Le divorce ou la guerre des nerfs", un article du 24 septembre publié sur le site "L'Express.fr" explique comment la simplification du divorce, instaurée en 2005, est loin d'avoir apaisé les tensions, pas plus que la crise économique actuelle. Si les procédures de divorce pour faute (dont l'adultère) ne représentent plus qu'une affaire sur six contre une sur quatre il y a quelques années, tous les moyens sont bons pour d'un côté, réclamer le maximum d'argent et de l'autre, en donner le moins possible, ce qui entraîne un recours accru aux détectives privés...

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Actualité
commenter cet article
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 07:33

Bruno Delamotte, ancien civil de la Défense, a dirigé plusieurs grandes sociétés françaises d’intelligence économique. Celui qui déclarait dans une interview en 2000 être "en contact avec certains services officiels français" pour des "échanges de bon procédés", tire un trait sur son passé et publie un livre à paraître le 24 septembre ("Les secrets de l'intelligence économique") dans lequel il dévoile quelques-uns des sulfureux secrets d’un monde obscur.

A lire sur le blog intelligence économique de Pascal Junghans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Actualité
commenter cet article
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 07:01

L'arrêt rendu par la deuxième chambre civile de la Cour de cassation le 7 novembre 1962 (pourvoi n° 1020) est appelé communément "arrêt Torino" dans la profession de détective, car il consacre pour la première fois la recevabilité d'un rapport de détective privé, Robert Torino en l'occurrence, par la plus haute juridiction française. Jamais remis en cause, il a au contraire été confirmé à de très nombreuses reprises depuis. Voici les attendus relatifs aux "dépositions des détectives".

"Sur le deuxième moyen :

Attendu qu'il est fait grief à l'arrêt d'avoir prononcé le divorce, aux torts de dame G..., en se fondant uniquement sur les dépositions de détectives, appointés par son mari, sans répondre aux conclusions de dame G... qui soutenait que ces dépositions devaient être écartées, les dits témoins étant liés par les rapports qu'ils lui avaient fournis en 1953 ;

Attendu que, tout en remarquant que de telles dépositions doivent être acceptées avec prudence, l'arrêt relève, tant par ses motifs propres que par ceux qu'il adopte, que dame G... n'avait produit aucun élément contredisant les faits précis relatés par les personnes chargées de sa filature, dont les déclarations n'étaient empreintes d'aucune animosité ;

Qu'en l'état de ces énonciations les juges du second degré, qui nullement tenus de la suivre dans le détail de son argumentation, ont répondu aux conclusions prises par dame G... et souverainement apprécié le degré de crédibilité des témoignages, ont légalement justifié leur décision ;

(...) PAR CES MOTIFS rejette le pourvoi formé contre l'arrêt rendu le 29 mai 1961 par la Cour d'Appel d'Orléans (...) "

Cliquez ici pour consulter l'arrêt de la Cour de cassation dans son intégralité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Jurisprudence
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 10:13

Sorti en 1987, il s'agit d'un des meilleurs films, sinon du meilleur film d'Alan Parker - à qui l'on doit également l'excellent Midnight express (1978) - avec dans le rôle principal un Mickey Rourke au mieux de sa forme. Dans les années 50, un détective privé new-yorkais est chargé par un étrange client (Robert De Niro) de retrouver un débiteur dont on ne sait s'il est mort ou vivant. Partant d'une intrigue assez classique, le scénario bascule peu à peu dans le fantastique avec un dénouement surprenant. La quête perpétuelle du détective vers la vérité n'est en réalité que la quête de son inconscient sur sa propre indentité perdue. Parfaitement servi par des décors soignés et une bande-son oppressante, il s'agit d'un thriller unique dans son genre à voir ou revoir absolument.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir la bande-annonce du film.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Loisirs
commenter cet article
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 20:29

A l'appui de sa demande de divorce et pour établir l'adultère qu'elle reprochait à son mari, une femme avait produit des SMS reçus sur le portable professionnel de celui-ci. La Cour d'Appel l'avait déboutée en estimant que les mini-messages relevaient "de la confidentialité et du secret des correspondances" et que "la lecture de ces courriers à l'insu de leur destinataire constitue une atteinte grave à l'intimité de la personne".

Dans un arrêt du 17 juin 2009 (pourvoi n° 07-21796), la Cour de Cassation  a cassé cette décision en appliquant aux SMS le statut prévu pour les lettres. En matière de divorce, et par dérogation au droit commun de l'inviolabilité des correspondances, il est en effet admis que les lettres échangées entre époux ou entre un époux et un tiers puissent être produites sans le consentement des intéressés, à la condition expresse qu'elles aient été obtenues "sans violence ni fraude". Dans le cas d'espèce, l'épouse trompée assurait être tombée sur les fameux SMS dénués de toute ambiguïté échangés entre son mari et sa maîtresse en mettant la main sur un téléphone portable professionnel "perdu" par ledit mari.

La Cour de Cassation a retenu cette argumentation et constaté donc que c'est à tort que les juges d'appel avaient évoqué l'atteinte au secret de la correspondance et à l'intimité de la personne puisqu'ils n'avaient pas pu établir que ceux-ci avaient été obtenus "par violence ou par fraude".

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Jurisprudence
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 06:55

Dans un article de son édition du dimanche 12 juillet, le journal Sud Ouest revient longuement sur l'affaire Taïs, ce jeune homme retrouvé mort dans une cellule du commissariat d'Arcachon en 1993. La justice avait conclu à l'époque que l'hypothèse la plus vraisemblable de son décès était une chute. Après la sévère condamnation de la France par la Cour Européenne des Droits de l'homme pour ne pas avoir mené d'enquête effective, les parents m'avaient demandé de mener une contre-enquête à l'issue de laquelle je leur ai remis un rapport ouvrant de nouvelles pistes. Le Procureur Général près la Cour d'Appel de Bordeaux vient de décider la réouverture du dossier, seize ans après...

Lire aussi : Affaire Pascal Taïs - Affaire Pascal Taïs (suite) - Affaire Pascal Taïs (suite 2) - Affaire Pascal Taïs (suite 3)

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Actualité
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 16:35

Ce blog a déménagé, vous pouvez consulter l'article à cette adresse : http://detective-a-bordeaux.fr/77/

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Jurisprudence
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 09:02

Dans le cadre de la réforme de l’instruction pénale menée par le Comité Léger, qui prévoit la suppression du juge d'instruction, les détectives pourraient être de plus en plus sollicités par les avocats pour mener des contre-enquêtes. Un récent article du quotidien "La Croix" fait le point sur ce dossier avec les réactions, a priori pas très enthousiastes, des avocats pénalistes et des magistrats qui craignent une instruction que seuls les riches pourront se payer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Actualité
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 10:52

A l'issue d'un mystérieux périple, un buste de bronze représentant Vincent Van Gogh et réalisé par le sculpteur Ossip Zadkine (1890-1967), volé en 1989 à Saint-Rémy-de-Provence, a été retrouvé récemment à Zwolle, dans le nord des Pays-Bas, par un détective privé. L'oeuvre a été discrètement remise à l'ambassade de France à La Haye, à la fin du mois d'avril. Sa valeur est estimée à 3 millions d'Euros. A lire ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain Rousseau - dans Actualité
commenter cet article